L'eau et ses traitements

De la flexographie à l'eau, où l'eau est utilisée pour allonger les encres, à l'offset, dont l'eau de mouillage est utilisée lors du procédé d'impression, jusque dans la dilution des solvants de nettoyage organique, l'eau est au coeur du métier de l'imprimeur et du transformateur. Les traitements d'eau sont nécessaires afin de garantir la bonne réalisation de ces différentes utilisations.

Dans l'impression d'emballage en particulier, une attention toute particulière doit être réservée au micro-organisme. Puis, le recylclage ou l'élimination de l'eau, une fois utilisée, doit respecter les étapes d'élimination proposées, afin de la rendre réutilisable (filtration, décantation, traitement chimique, biochimique...).

La teneur en sels minéraux dissous est extrêmement variable selon la région, la source d'approvisionnement et le moment de ce prélèvement (la dureté TH peut varier de 5° à 50°). Ces variations ne sont pas sans conséquence sur la qualité d'impression. L'objectif est d'éliminer cette variable par une technique adaptée à la qualité d'eau délivrée et au parc machines à alimenter.



Eau déminéralisée

Un déminéralisateur permet l'élimination de tous les sels minéraux présents dans l'eau de ville afin d'obtenir une eau purifiée de très haute qualité. Une installation de base comprend deux cylindres en série, un cylindre supplémentaire de remplacement et un panneau de filtration garantissant une continuité dans la production d'eau déminéralisée. La résine cationique et anionique présente dans les cylindres fonctionne selon le principe ci-contre.

Processus chimique du déminéralisateur

Eau osmosée

Un osmoseur permet la réduction de 98% des différents contaminants présents dans l'eau de ville (matières organiques, colloïdes, bactéries, virus, silices...). Il fonctionne selon le principe ci-contre.

Processus chimique de l'osmoseur

Eau adoucie

Un adoucisseur modifie la dureté de l'eau de ville (calcaire). L'adoucisseur est constitué d'une bouteille, qui contient de la résine cationique, et d'un bac à sel. Grâce à la résine cationique, un échange se produit entre le calcium et le magnésium de l'eau fixés par cette résine. En échange, celle-ci relâche du sodium dans l'eau, alors adoucie. Le sodium, lui, ne forme pas de dépôts incrustants. Cette technique sera privilégiée pour la protection du matériel prépresse (tartres), selon le principe ci-contre.

Processus chimique de l'adoucisseur